A Toulouse, la régie des transports en commun se lance dans le covoiturage

Que faire quand le trafic est saturé, même avec un bon réseau de transports en commun, et sans devoir construire de nouvelles lignes ? Inciter la population au covoiturage (Les Echos). C’est en tout cas l’option qu’à choisi Tisséo, l’opérateur des transports en commun de la ville de Toulouse (l’équivalent local de la RATP). Cette initiative se concrétise par le lancement d’un site web pour mettre en contact les salariés qui souhaiteraient s’épargner les aléas d’un trafic congestionné dans une agglomération où les trajets pendulaires sont nombreux.

Toulouse, victime de son succès ? Il y a un peu de ça. La ville rose est en forte expansion depuis deux décennies, avec une croissance démographique de 12% entre 1996 et 2006 (Defisconseil) qui amène chaque année près de 15 000 nouvelles personnes. L’équivalent du 1er arrondissement de Paris. Le bassin d’emploi local est extrêmement dynamique, avec notamment l’aéronautique (qui compte pour quelques 35 000 salariés, et donc autant de migrants pendulaires possibles), et près de 100 000 étudiants (à peine moins que Lyon).

Concrètement, Tisséo a donc été toquer aux portes des entreprises locales pour les convaincre d’aller s’inscrire sur leur site de covoiturage (http://covoiturage.tisseo.fr/). Et il y en a : EADS, Météo France, Motorola, IBM… Les avantages sont nombreux : moins d’accidents de la route (car moins de trafic), moins de stress, moins de temps perdu… sans parler des économies de carburant et de Co2 (déjà 10 tonnes de Co2 évitées selon Tisséo) qu’induit une pratique régulière du covoiturage (voir cet intéressant cas d’école sur un trajet de 30km covoituré ou non à 3).

Selon Tisséo, il suffirait de « 5% de trafic en moins pour que le périphérique toulousain soit fluide, même aux heures de pointe ». La Dépêche précise que le site de l’opérateur toulousain compte déjà 850 personnes, dont 250 covoitureurs actifs, pour 600 équipages constitués.

DynamicsAuto

Advertisements

8 réflexions sur “A Toulouse, la régie des transports en commun se lance dans le covoiturage

  1. Pingback: Les acteurs du covoiturage : différents, mais complémentaires « Covoituragedynamique's Blog

  2. Pingback: Contre le stress au travail, le covoiturage « Covoituragedynamique's Blog

  3. Pingback: Covoiturage : dur de changer ses habitudes « Covoituragedynamique's Blog

  4. Pingback: Le covoiturage aujourd’hui est féminin, salarié et quotidien « Covoituragedynamique's Blog

  5. Pingback: Le Japon essaie un plan d’auto-partage de véhicules électriques solaires « Covoituragedynamique's Blog

  6. Pingback: La ville d’Angers et Orange encouragent les salariés à abandonner la voiture « Covoituragedynamique's Blog

  7. Pingback: Quatre raisons de changer de mobilité « Covoituragedynamique's Blog

  8. Pingback: Pour les fêtes, passez au covoiturage ! « Covoituragedynamique's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s