« Les nouvelles mobilités dans les territoires périurbains et ruraux »

« Les nouvelles mobilités dans les territoires périurbains et ruraux », c’est le titre du rapport du centre d’analyse stratégique (CAS) paru le mois dernier. Le CAS y poursuit ses précédentes recherches, observations et réflexion sur la mobilité en dehors de la ville.

Plus de la moitié de la population métropolitaine habite en zone périurbaine ou rurale. Or, il y a de moins en moins de services de proximité, de centres commerciaux dans ces zones où les transports collectifs ne peuvent assurer qu’un service limité. Les habitants sont ainsi fortement dépendants de leurs véhicules personnels.

Et le constat, aujourd’hui, est que la voiture n’est pas un système durable :
Trop polluante. Nos émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 20 % depuis 1990 et le nombre de voitures en circulation a doublé ces trente dernières années.
Trop cher. La voiture personnelle à un coût et celui de l’énergie ne cesse d’augmenter.
Trop discriminante. Tout le monde ne peut pas utiliser la voiture, et si elle est indispensable en milieu rural, certaines catégories de la population vivent une forme d’exclusion : les handicapés, les personnes âgées, les enfants, les adolescents et, naturellement, les ménages les plus défavorisés.

L’enjeu est de réussir à trouver une alternative aux véhicules personnels sous la forme d’un service à prix raisonnable et qui soit accessible au plus grand nombre.
Aujourd’hui, les gens sont prêts à partager ou louer leur voiture. C’est vers ce type de solutions que se tourne le rapport du CAS. Les moteurs peu gourmands en énergie ne sont pas encore considérés comme une alternative durable à cause, notamment, de leur prix élevé.

L’étude tire des conclusions et surtout expose cinq recommandations d’évolution des transports :
1 – Aider les communautés de communes et les agglomérations, ainsi que les pôles
d’activité qui le souhaitent (universités, centres commerciaux…), à définir des
stratégies de mobilité adaptées à leur territoire, en partant de la compréhension
locale des flux de déplacements et s’intégrant dans le cadre du schéma
départemental de transport et de ses liaisons avec les pôles urbains voisins.
2- Apporter à l’usager une information en temps réel, afin qu’il puisse organiser ses
déplacements en combinant les transports collectifs et individuels (marche à pied,
deux-roues, voiture personnelle ou partagée).
3- S’appuyer sur l’information numérique pour développer le partage de la voiture et
notamment des solutions de covoiturage sécurisées reposant sur un tiers de
confiance et un suivi géolocalisé du déplacement.
4- Coordonner les services de transport collectif entre eux, avec des rabattements
performants vers des stations de transport collectif (itinéraires cyclables, parkings
de covoiturage), pour une chaîne de transport porte à porte efficace ; affecter à ces
rabattements environ 10 % des dépenses annuelles de voirie.
5- Limiter les distances parcourues par les professionnels des services à la personne
(commerces, santé, loisirs, etc.) en les incitant à coordonner leurs déplacements,
leurs livraisons ou le transport des personnes qui les sollicitent.

Ainsi, nous devons envisager non pas une solution mais un ensemble de mesures qui permettrait de changer à long terme le mode de déplacement des habitants de zones périurbaines et rurales.
Les conclusions du rapport du CAS, optimistes, vont dans ce sens. Covoiturage dynamique, utilisation de nouvelles technologies de la communication, moteurs électriques ou hybrides et surtout initiatives locales sont les acteurs qui compteront le plus dans l’évolution vers une mobilité plus responsable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s