Transports du futur et mobilité 2.0

Focus sur un blog riche en réflexions sur les mobilités et les transports du futur, dont l’auteur est Gabriel Plassat, ingénieur à l’ADEME. Transports du futur propose en effet une veille et des analyses sur la thématique des nouvelles mobilités (innovations produits, conférences…) et un livre éponyme est disponible en ligne. L’un des points à retenir de l’analyse de Gabriel Passat est le passage qui se fera entre la possession d’un objet automobile constitué de métal et de plastique, au recours à un service de mobilité. L’une des évolutions essentielles, en cours et à venir, est donc la remise en question de la propriété individuelle d’un moyen de déplacement.

L’auteur voit les solutions d’autopartage (du vélib’ à l’autolib’), de covoiturage dynamique et d’autostop sécurisé comme « de nombreux signaux faibles » et des « briques unitaires qui permettront, à terme, de franchir le pas vers le service ». L’offre de ce type de services ne représentant en réalité qu’une part très minoritaire d’usagers, l’achat d’un véhicule individuel reste la norme pour encore un certain temps. Toutefois des technologies – Personal Transport Assistant de Cisco, Instant Mobility de Thales – se développent, laissant entrevoir une concurrence à l’avenir entre les fabricants d’objets de mobilité et les pourvoyeurs d’informations en temps réel (comme l’état du réseau et la disponibilité de véhicules en partage).

Un apprentissage individuel et social est nécessaire afin que cette mobilité 2.0 soit accessible, comprise mais également compatible avec le respect de la vie privée – ce qui n’est pas sans poser un défi à la Commission nationale de l’informatique et et des libertés, CNIL, en France. A l’image de l’accès de tous aux véhicules dits propres ou aux transports en commun, la question est de savoir comment ne pas restreindre la mobilité 2.0 à un public averti, comment ne pas élargir la fracture sociale à la fracture numérique. Bien des compromis sont demandés au citoyen usager de solutions de mobilité tous les jours, et davantage d’ajustements lui seront demandés dans le futur. Possible, au vu du succès du dernier salon de l’automobile de Genève où l’accent était mis sur de petits véhicules à faibles émissions et l’omniprésence des technologies de l’information.

Advertisements

2 réflexions sur “Transports du futur et mobilité 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s