Circulation routière et énergie solaire : où en est-on ?

Jusqu’à maintenant, les voitures hybrides et électriques étaient considérées quasi-unanimement comme les moins polluants et les plus durables des véhicules quotidiens. Aujourd’hui, une nouvelle génération d’ingénieurs et de concepteurs automobiles viennent remettre en cause cette affirmation. Ils sont de plus en plus nombreux à défendre la nécessité de développer les voitures à l’énergie solaire.

Les véhicules de demain pourraient alors être alimentés en énergie grâce à des panneaux solaires, qui ressemblent beaucoup à ceux actuellement utilisés dans le bâtiment. Les concepteurs font en effet valoir – hausse prévisible des prix de l’essence à l’appui – que des économies non-négligeables pourraient être réalisées, dans la sphère privée comme dans le domaine des transports publics et collectifs.

Toutefois, les véhicules solaires posent aujourd’hui les mêmes problèmes que les véhicules hybrides et électriques à leurs débuts. Peu répandus, leur coût de fabrication reste élevé, rendant leur accession difficile aux particuliers. Par ailleurs, leur design élégant et futuriste semble encore mal s’adapter à une utilisation quotidienne ou familiale. Pourtant malgré ces obstacles, de nombreux entrepreneurs continuent d’investir dans le développement de ce type de transport durable. Et si beaucoup critiquent ces initiatives, sans doute est-ce parce qu’ils se sentent dérangés dans les habitudes qu’ils ont contractées depuis maintenant plusieurs décennies…

 

Des véhicules innovants

L’une des dernières voitures crées fonctionnant à énergie solaire est la très étonnante « Aurora Solaris 2050 Concept car ». Ses concepteurs affirment que cette voiture, dont les parties disposent de systèmes d’alimentation indépendamment les uns des autres, permet de réduire la pollution de l’air, tout autant que la pollution sonore.

http://inhabitat.com/sun-powered-solaris-car-wins-mazdas-aurora-survivor-2050-competition/

 

Si cette voiture innovante n’est pas encore en circulation, plusieurs fabricants, tels que Toyota, proposent de nouvelles solutions pour diminuer la pollution. Sur le modèle Prius de troisième génération, ont été posés des panneaux solaires, disponibles en option. Il est alors possible, lorsque le temps le permet, de passer d’un mode d’alimentation électrique du véhicule à une alimentation solaire.

http://thefutureofthings.com/pod/6252/2010-solar-roof-prius.html

 

De nouvelles conceptions en matière de routes

D’autres concepteurs ont imaginé un système encore plus écologique : la route durable. Plutôt que de commencer par changer les véhicules eux-mêmes, certains ingénieurs pensent en effet qu’il faut d’abord transformer les voies de circulation, en les rendant plus écologiques.

Ainsi, le projet « Autoroute durable » propose une route surmontée d’un toit courbe, en verre feuilleté. Celui-ci permettrait de filtrer les particules polluantes émises par les pots d’échappement des voitures. Ainsi, les émissions de monoxyde de carbone seraient largement diminuées. Par ailleurs, le toit disposerait de panneaux solaires permettant d’alimenter les infrastructures routières.

http://www.movares.com/Innovations/Sustainable+Highway.htm

 

Ainsi, d’autres ingénieurs encore conçoivent les routes non plus simplement comme des artères de transport, mais comme un gigantesque réseau permettant de produire de l’énergie. Solar Roadways est une start-up américaine qui s’est récemment vu offrir par le gouvernement fédéral la somme de 750 000 $, pour réaliser des places de stationnements en panneaux solaires.

http://www.solarroadways.com/

 

Le fondateur de cette start-up, Scott Brusaw, avec raison, a fondé ses premiers prototypes sur constat suivant : l’énergie solaire pourrait être plus efficacement utilisée si l’on savait mieux comment la distribuer. Aussi explique-t-il que les routes, qui relient entre elles des villes, des bâtiments privés et publics, pourraient s’en faire le relais.

Le goudron utilisé pour les routes génère des îlots de chaleur qui accentuent le réchauffement climatique. Brusaw a donc imaginé que cette chaleur pourrait être recueillie et réutilisée plutôt que de la laisser, comme c’est le cas actuellement, s’échapper dans l’atmosphère. Solar Roadways a conçu des panneaux solaires fixables directement sur la surface de la route, et suffisamment solides pour résister au passage des voitures. Pour l’instant, l’énergie recueillie sur une rue permettrait d’alimenter entièrement ses infrastructures publiques – feux, passages piétons, lampadaires, avertissements de trafic lumineux sur la route elle-même…

http://www.treehugger.com/cars/solar-roadways-get-750000-for-bigger-prototype-maybe-its-not-so-crazy-after-all.html

 

 

Et nos porte-monnaies ?

Le prix de l’essence ne cessant d’augmenter, et les problèmes climatiques devenant de plus en plus sérieux, on comprend facilement pourquoi beaucoup de centres de recherche et d’entreprises sont aujourd’hui prêts à investir en faveur de ces innovations techniques. Le fabricant des panneaux solaires de la Toyota Prius montre que les coûts d’achat et d’installation du matériel sont amortis dès la première année par le consommateur, puisqu’il réalise rapidement des économies non-négligeables en carburant.

Cependant, il faut bien dire que ces initiatives représenteront dans un premier temps un coût très élevé. Si l’installation de panneaux solaires sur une voiture individuelle peut rapidement être compensée par les économies d’essence, la mise en place de routes solaires ne serait, pour certains, pas si rentable que cela.

 

Affaires à suivre… !

N’hésitez pas à nous faire partager vos impressions, vos envies, vos solutions peut-être…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s